5 changements positifs à instaurer pendant le confinement en famille

Crédit photo: Pexels

On va se le dire, ce qui se passe de ces jours-ci avec l’éclosion du coronavirus, ce n’est pas la joie. Ça induit beaucoup de stress, de peur et d’incertitude dans nos vies. Nous devons complètement revoir nos modes de vie en restant à la maison le plus possible, en télétravaillant, puis en nous occupant de nos petits minis. C’est toute qu’une adaptation.

 

Nos fils d’actualité Facebook sont garnis d’articles effrayant sur la COVID-19, les notifications de La Presse sur nos téléphones intelligents « pop » aux heures avec de nouveaux bilans sur les cas d’infections. Bref, rien pour aider notre sentiment de peur et d’impuissance. C’est pour cela que j’ai décidé de vous faire part de 5 choses positives que le confinement peut apporter à notre famille et nos enfants.

 

1. C’est le bon moment de débuter l’apprentissage de la propreté

Il ne semble jamais y avoir de bons moments pour débuter l’apprentissage de la propreté, car ça prend du TEMPS, et dans la vie en général, en tant que parent, on manque souvent de temps.

Il faut donc essayer de coordonner l’apprentissage de la propreté avec nos vacances estivales ou nos vacances de Noël. Sinon, on décide d’y aller all in et on essaie la méthode rapide de la fin de semaine de 3 jours. Mais ce n’est pas toujours un succès et nous mettons une très grosse pression sur nos minis.

Alors, pourquoi ne pas profiter de ces semaines à la maison pour laisser nos enfants en sous-vêtements ou dans leur costume d’Adam et Ève? Sinon, pourquoi ne pas en profiter pour retirer la suce ou le biberon, avec une petite mise en scène ludique?

 

À lire aussi: Comment j'ai aidé ma fille à devenir propre (et 4 livres pour aider vos enfants à faire de même)

 

2. Et si on laissait un peu d’autonomie à nos enfants?

Confinement ne veut pas nécessairement dire congé de travail. Les scénarios sont différents d’une famille à l’autre, mais plusieurs personnes doivent concilier télétravail et enfants à la maison. C’est donc un excellent moment pour laisser une certaine autonomie à ses enfants.

Cela sera bénéfique pour tout le monde : un peu plus de temps libre pour les parents et un merveilleux sentiment d'autonomie pour les enfants (et ce, peu importe leur âge). Apprendre à lacer ses souliers seul.e, essayer de manœuvre son vélo à 2 ou 3 roues, préparer son déjeuner ou dîner seul.e (pour les enfants plus grands), apprendre à jouer seul.e ou entre fratrie pendant quelques minutes (ou heures, si on est chanceux!) et mettre la table pour le souper sont des activités à la portée de nos enfants.

 

3. Essayer et adopter la mijoteuse

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, j’adore le concept de la mijoteuse. Ça prend peu de temps à préparer, ça fait peu de vaisselle et on arrive chez soi avec un repas maison déjà prêt. Cependant, laisser toute une journée un équipement électrique sans surveillance, ça me fait un peu peur.  Je n’utilisais donc pas ma mijoteuse à son plein potentiel avant, bien sûr, le début du confinement.

Maintenant que nous sommes à la maison 22h sur 24h (on se permet d’aller jouer dehors au moins 2 heures par jour), j’essaie de faire des recettes à la mijoteuse dans la mesure du possible. Ça limite mon temps passé dans la cuisine et ça me laisse donc plus de temps pour travailler et jouer avec mes enfants.

 

À lire aussi: Les meilleures recettes à la mijoteuse pour gagner du temps

 

4. On s’habille et on va prendre l’air

Pour nous, les parents travailleurs qui sont confinés entre quatre murs de béton de 8h à 17h à l’année longue, le confinement de la COVID-19 nous permet de prendre l’air à toute heure de la journée, et il faut en profiter!

Le printemps est arrivé (et je vous propose de lire le bel article de Stéphane Laporte dans La Presse sur l’arrivée du printemps), le temps se fait bon, le soleil nous salue, c’est le temps de passer du temps à l’extérieur.

Prenez la collation sur la terrasse, profitez des derniers jours de vie de la neige pour faire du traîneau et pour glisser, marchez dans votre quartier et allez à la chasse aux arcs-en-ciel, tout en maintenant évidemment une distance raisonnable avec les autres pour respecter les consignes de distanciation sociale actuelles. On se sent tellement bien après!

 

5. Revoir la routine du soir pour terminer la journée en beauté

La vie en confinement provoque beaucoup de stress alors essayons de limiter celui de nos routines. Nous n'avons peut-être pas le contrôle sur l'évolution du virus, mais nous avons beaucoup plus de contrôle sur les routines que nous instaurons à la maison.

À la maison, nous avons décidé de retirer le bain de la routine du soir et de le prendre le matin à la place. Ça libère du temps en soirée, puis ça fait une activité pour les enfants le matin. Ils peuvent ainsi rester dans l’eau aussi longtemps qu’ils le veulent. Puis, puisqu’on prend le dîner et la collation plus tard qu’à la garderie, le souper est lui aussi un peu décalé. On essaie de maintenir l’heure du dodo, mais on peut se permettre quelques glissements. On a aussi pris la décision de mettre les garçons dans la même chambre pour faire de la place pour un bureau.

 

 

Bref, lorsque c'est possible, utilisons ce temps de confinement pour apprendre à relaxer (un peu), à vivre plus lentement et pour passer du temps de qualité en famille. Je suis certaine que nous sortirons de cette crise changés et, espérons-le, meilleurs. Nos liens sociaux, malgré la distanciation sociale obligée, seront plus forts, j’en suis certaine!

 

Qu’allez-vous faire de votre période de confinement qui apportera un peu de positif dans cette dure période?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES