Toute petite, tu étais tellement attachante. Je me souviens encore des longs câlins qu'on aimait tant se faire. J’ai essayé de te donner le meilleur de moi-même avec ce que j’avais. Il faut dire que moi-même je n’ai pas eu grand-chose de mes parents. Je sais que je n’ai pas été parfaite, mais je te jure que j’ai toujours fait de mon mieux. Je me sens tellement coupable du manque d'amour propre que tu as.

Je suis devenue une étrangère pour toi. Tout cela parce que je ne cautionne pas la relation amoureuse que tu as actuellement. Je n’ai jamais eu de problème avec ton amoureux jusqu’au jour où il t’a laissé et que j’ai dû te ramasser à la petite cuillère. Peu de temps après, tu m’as nommé des comportements violents qu’il avait avec toi. J’ai pris soin de toi afin de te remonter le moral et de t’aider à traverser ce deuil. Puis, quelque temps après, j’ai appris que tu es revenu avec lui. Je ne suis pas d’accord avec ton choix et depuis ce jour, tu me détestes. Tu ne comprends pas pourquoi je n’accepte pas ta relation amoureuse. 

Il est doux avec toi maintenant; c’est ce qu’on appelle la lune de miel. Il te promet plein de belles choses. Mais dans quelques semaines ou quelques mois, tu vas sentir cette tension que tu as déjà ressentie avec lui. Tu vas penser que tu fais mal les choses. Il va sûrement t’agresser en criant, lançant des objets et en te traitant de toutes sortes de noms. Ensuite, il va se justifier en te disant calmement qu’il s’excuse, mais que tu l’as provoqué. Et il sera encore doux avec toi. Et ce cycle va continuer à vitam aeternam.

Je n’accepte pas cette relation parce que je t’aime et que j’ai tellement mal de savoir que tu ne t’aimes pas assez pour mettre fin à cette relation toxique. Mais tu es une adulte. Tu dois faire des choix et vivre avec les conséquences de tes choix. Mais c’est tellement difficile pour une mère de voir son enfant se détruire. Tout ce que je peux faire c’est attendre et espérer que cet homme ne soit pas trop violent et que tu ne fasses pas partie des victimes de la vague de féminicides que l’on connaît depuis les derniers mois.

Tout ce que je veux c'est que tu t'aimes pour que tu puisses vivre. Que tu puisses continuer de faire tes longues marches sur la plage que tu affectionnes tant depuis ton enfance.

Si vous, ou une personne de votre entourage êtes victime de violence conjugale, voici des ressources que vous pouvez consulter:

Violence Info

S.O.S violence conjugale

L’R des centres de femmes du Québec

Page d'accueil